26 Avril 2022

eMOTION en Aveyron

Dans le milieu de l’été nous sommes partis le temps d’un week-end entre collègues (pour le boulot quand même), dans l’Aveyron.

A l’origine de ce petit trip, la sortie du nouveau TRAIL pour lequel nous souhaitons faire des images. Comme son nom l’indique, il s’agit de notre modèle VTTAE pour rouler sur les… trails ! Bingo. Du coup, nous avons décidé de faire une virée méridionale pour aller explorer le terrain de jeu autour de Millau.

Nous avons fait appel à Paul Gayral qui est l’initiateur et le guide d’Enduro Session. Très actif et impliqué dans la création et l’entretien des sentiers tout autour de Millau, Paul est un local, un millavois pure souche qui connait les environs comme sa poche et dont la bonne humeur ne fait pas défaut.

Avant de vous annoncer le menu, peut-être vous dire deux-trois mots sur le choix de Millau. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, Millau c’est LA terre de l’Aligot et du Roquefort. Outres ces spécialités gastronomiques, la région est réputée pour son cadre naturel propice aux sports outdoor. Véritable paradis pour les parapentistes et les grimpeurs, l’Aveyron s’avère être un terrain de jeu exceptionnel pour les amateurs VTT.

Menu du weekend
Ce genre d’aventure, c’est comme une recette de cuisine, il nous faut les bons ingrédients pour concocter un plat gouteux : un bon spot, des bons bikes, du bon ride, de la bonne ambiance et en bonus de la bonne bouffe. Les ingrédients sont là, pas de doute maintenant il n’y a plu qu’à !

Deux jours à arpenter quelques-uns des meilleurs sentiers du coin, tel est notre programme. Dès le matin le thermomètre affiche 25 degrés, autant dire que la journée s’annonce bien chaude, surtout pour des vosgiens comme nous.

Nous nous garons sur les plaines du Larzac avant de redescendre dans les Gorges de la Dourbie en direction de la Roque-Sainte-Marguerite. L’avantage en VAE c’est que vous pouvez tout faire à la pédale, ce qui est un réel avantage quand il n’y a pas de navette et que vous enchainez les montées – descentes. Après avoir bien roulé le matin, une petite pause s’impose. La bande s’arrête dans le village le temps de manger une autre spécialité locale. Entre l’omelette et la crêpe, la pascade est un plat idéal pour remettre le facteur sur le vélo comme on dit !

C’est reparti pour un tour ! En début d’après-midi il fait un véritable cagnard au soleil, nous profitons d’une petite traversée en canoë (merci à Grand Fred grace à qui nous avons pu garder les vélos au sec lors de la traversée) pour faire une pause baignade avant de clôturer cette première journée, qui fut un régal.

Le soir nous décidons de monter le bivouac sur les hauteurs. Un repas entre pote avec les bons produits du terroir et une vue imprenable sur les étoiles ; si ça ce n’est pas de l’hôtellerie étoilée ?!

La chaleur est désormais redescendue, la fatigue de la journée commence à se faire ressentir, nous regagnons la tente pour recharger les batteries en vue de demain…

Le second jour, est tout aussi grandiose. Nous allons rouler dans le Causse Noir en traversant le Chaos de Montpellier-le-Vieux, cet extraordinaire amas de roches calcaires que l’eau de pluie se chargeant d’acide carbonique au contact de l’air a ainsi façonné au fil des siècles. Corentin et Gaëlle en prennent plein les yeux, le décor est digne d’un Western.

En fin d’après-midi nous terminons par la fameuse descente du Boundoulaou, roulée par le gratin des pilotes VTT mondiaux lors des Enduro World Series de Millau. Un dernier arrêt pour profiter de la vue imprenable sur le viaduc et le weekend est déjà fini.

La route du retour est plus difficile, Bison Futé annonce du rouge sur le trajet et surtout, nous serions bien restés un peu plus à rouler ces sentiers aveyronnais ! Rouler dans cette région est une réelle déconnection, la nature y demeure sauvage et préservée. Nous avons découvert des paysages tellement différents de ce auxquels nous sommes habitués. Niveau roulage c’est la recette idéale, avec du single, du virage à gogo, des pierriers techniques mais aussi des portions bien flowy avec de la vitesse… de quoi être totalement rassasié ! Une chose est sûre, nous y retournerons pour les vacances !

  • fr
  • Pas de résultat pour ce lieu.
    Où acheter votre moustache ?

    Nos vélos sont distribués dans le monde par un réseau de revendeurs et magasins de vélos spécialisés.
    Recherchez le magasin le plus proche en saisissant votre code postal ou votre ville.