From Snow to Sand…

Notre ambassadrice et surfeuse professionnelle, Pauline Ado, vous emmène au guidon de son Samedi 26 FAT 4 sur ses spots de ride près de chez elle, au Pays basque.

17 Mars 2021

Que ce soit à la montagne, à la plage, sur les skis, sur la planche ou sur le vélo, le plaisir de rider est universel. Enjoy !

Surfeuse professionnelle française reconnue sur la scène mondiale de la discipline, Pauline ADO est un nom qui vous est certainement familier si vous suivez la World Surf League. La Championne du Monde 2017 ISA de surf passe beaucoup de temps à écumer les océans du globe, et en tant que native du Pays basque, l’eau n’est pas son seul élément !

Pour une sportive de haut niveau et une adepte de glisse, habiter aux pieds des Pyrénées présente de nombreux avantages. On peut ainsi passer de la plage à la montage en quelques coups de pédales… Ah oui, nous ne l’avions pas précisé mais cela fait maintenant plusieurs saisons que Pauline roule en vélo électrique Moustache ! En effet, quoi de plus pratique que notre Samedi 26 FAT 4 pour se rendre sur ses spots de ride favoris ? ;-{D

A l’occasion d’une sortie au guidon de son FAT bike, Pauline nous partage sa journée type de surfeuse : session sportive entre amis, soleil, vagues, neige et ce plaisir universel de rider qui nous rapproche tous. Sur les planches comme à vélo, le concept “smiling machines” reste le même !

« Nous prenons un peu d’altitude pour débuter la journée. Je souris déjà en pensant à notre super programme ! Mon fatbike passe partout et me permet de gagner quelques centaines de mètres sur la rando qui nous attend. »

« C’est parti pour 500m de déniv’. Le pourcentage monte progressivement… le cardio aussi ! Les paysages sont à couper le souffle et notre lente ascension nous laisse tout le temps de profiter de la vue. »

 

« C’est l’heure de la descente ! Gros kiff dès les premiers virages ! La technique n’est pas parfaite mais je m’en préoccuperai une autre fois. Pour le moment, nous savourons chaque seconde de notre descente. »

« La journée est encore longue et j’espère la finir en beauté par une belle session de surf. Direction l’océan à travers la forêt de pins. »

« Me voilà arrivée sur les superbes plages landaises. Les conditions sont optimales et je me mets en quête du meilleur spot. Les vagues sont top et je suis la seule sur ce pic. Vite il n’y a pas une minute à perdre ! »

Pauline Ado

Pauline, quelques mots sur toi pour ceux ou celles qui ne surfent pas : comment t’es-tu lancée à l’eau ? 

J’ai eu la chance de grandir sur la côte basque. Petite, je passais donc tous mes étés à la plage à jouer dans les vagues avec mon groupe de copains. Nous avons tous assez rapidement demandé à nos parents d’essayer le surf. Ma famille n’était pas du tout dans le milieu et n’y connaissait rien. Ils m’ont donc inscrite dans le surf club local à l’âge de 8 ans. Dès les premières sensations de glisse, ça a été le coup de cœur !

                                                                         

Depuis toutes ces années, tu as dû écumer des kilomètres de côte aux quatre coins du globe. Si tu devais en retenir un, quel spot aimes-tu le plus surfer ? 

Grâce au surf et à ma carrière, j’ai beaucoup voyagé et surfé des vagues incroyables un peu partout dans le monde.
Mais l’endroit où j’aime le plus surfer c’est chez moi à Anglet ! J’y ai mes habitudes, mes amis et quand les conditions météo sont réunies, les vagues sont magnifiques !

En dehors du surf, as-tu d’autres passions ou activités ?

Ma discipline me prend évidemment beaucoup de temps mais j’adore pratiquer toutes sortes de sports et en particulier les sports de plein air. Course à pied, rando, skate et un peu plus récemment le vélo ! J’aime varier les plaisirs et c’est aussi un super moyen d’explorer ma région et les endroits où j’ai la chance de voyager !

Sinon, je m’implique aussi beaucoup auprès d’associations pour la protection des océans comme Surfrider Fondation et l’accessibilité à la pratique du surf pour les personnes en situation de handicap avec Handi Surf. Ce sont des causes qui me tiennent à cœur et j’essaie de m’impliquer le plus possible dans leurs actions.

On va revenir un peu plus en détails sur ton utilisation du VAE, mais d’abord peux-tu nous en dire davantage sur ton engagement pour la protection des océans avec la Surfrider Foundation ?

Je suis ambassadrice de Surfrider depuis 2018, mais ma sensibilisation à la protection des océans remonte à bien plus longtemps. Petite déjà, j’étais très réceptive aux messages qu’ils portaient via les ramassages de plage, les interventions à l’école et les compétitions de surf qu’ils parrainaient. A la maison, j’insistais auprès de toute la famille pour bien éteindre la lumière en sortant des pièces et couper le robinet en se brossant les dents (rires) !
En tant qu’ambassadrice, je soutiens leurs actions et relaie leurs messages à ma communauté. Je m’implique particulièrement dans leur campagne “Initiatives Océanes” qui consiste à nettoyer les plages. Ces journées sont un très bon moyen pour sensibiliser aux répercussions de nos habitudes de consommation sur l’environnement.

Tu es également ambassadrice Bosch et tu roules en Moustache depuis plusieurs années maintenant, comment le VAE s’est-il intégré dans ton quotidien ?

Oui et je suis très heureuse d’être également ambassadrice Moustache depuis quelques temps ! Mon Fatbike Moustache s’est vraiment complètement intégré dans mon style de vie. A la base, je comptais surtout l’utiliser pour accéder aux spots de surf autour de chez moi et faire un peu de VTT.  Mais je l’aime tellement que je m’en sers aussi lors de mes déplacements au quotidien. C’est tellement plus agréable de circuler à vélo !

                                                  

Comment tes amis et les autres surfeurs réagissent-ils quand ils te voient te déplacer avec ton VAE ?

Les gens de mon entourage trouvent ça trop cool et veulent tous l’essayer 😉  ! C’est vraiment le meilleur moyen de se déplacer pour moi.
Pas mal de mes amis utilisent eux aussi des VAE et particulièrement les surfeurs qui optent pour le modèle fatbike qui va dans le sable.

Constates-tu que des personnes autour de toi emboîtent le pas en remplaçant leur voiture par un VAE ?

Je vis dans une agglomération à taille humaine. Les transports en commun ne sont pas aussi développés que dans les grandes villes. Je vois en effet énormément de gens qui investissent dans les VAE. Ils conservent tout de même leur voiture car il faut parfois faire beaucoup de kilomètres pour accéder à certains services. Cependant, ils l’utilisent beaucoup moins qu’avant, préférant se déplacer à vélo pour la plupart de leurs trajets quotidiens.

Une petite dernière : quel est l’accessoire dont tu raffoles le plus sur ton Moustache ?

Mon porte planche évidemment 🙂  !

Les amis, le baeckeoffe, le gravel

Notre ambassadrice et surfeuse professionnelle, Pauline Ado, vous emmène au guidon de son Samedi 26 FAT 4 sur ses spots de ride près de chez elle, aux pieds des Pyrénées.

12 Août 2021
E-team Moustache 2021

Notre ambassadrice et surfeuse professionnelle, Pauline Ado, vous emmène au guidon de son Samedi 26 FAT 4 sur ses spots de ride près de chez elle, aux pieds des Pyrénées.

29 Juin 2021
Design & Innovation Award 2021

Notre ambassadrice et surfeuse professionnelle, Pauline Ado, vous emmène au guidon de son Samedi 26 FAT 4 sur ses spots de ride près de chez elle, aux pieds des Pyrénées.

19 Janvier 2021
Pas de résultat pour ce lieu.
Où acheter votre moustache ?

Nos vélos sont distribués dans le monde par un réseau de revendeurs et magasins de vélos spécialisés.
Recherchez le magasin le plus proche en saisissant votre code postal ou votre ville.